• tdevlin6

Comment vous préparer à votre prochain rendez-vous

Updated: Apr 22

Profitez pleinement de votre prochain rendez-vous en suivant les conseils ci-dessous, qui peuvent s’appliquer à tous les professionnels de la santé.

Auteure : Taylor Devlin


C’est facile de se sentir bousculé lors d’un rendez-vous chez un professionnel de la santé. Ce dernier doit souvent planifier de rencontrer un client toutes les 15 minutes, afin que tous soient vus. Par conséquent, vous pouvez douter de l’information que vous avez reçue ou souhaiter avoir posé plus de questions. Cela s’applique surtout aux personnes qui ont subi un AVC et éprouvent des problèmes cognitifs ou de communication. Que vous vous présentiez à un rendez-vous de suivi ou chez un nouveau spécialiste, il importe de vous préparer et de promouvoir votre propre santé, afin de tirer le maximum de la visite. N’oubliez pas — vous êtes le principal acteur en ce qui a trait à vos soins de santé!


Vous trouverez ci-dessous 10 conseils vous permettant de tirer le maximum de votre rendez-vous :


1. Rédigez une liste de questions en ordre d’importance.

  • Dès que vous y pensez, notez vos questions, afin que votre professionnel de la santé y réponde. Inscrivez-les dans un cahier réservé à votre santé et à votre AVC, que vous placerez dans un espace commun, chez vous. Apportez votre cahier et un stylo à votre prochain rendez-vous — vous pourrez ainsi poser les questions qui s’y trouvent et noter les recommandations.

  • Cela vous empêchera de partir et de constater que vous avez omis une question importante qui vous préoccupait. C’est facile d’oublier ce que vous voulez demander.

  • Avant votre rendez-vous, prenez le temps de placer vos questions en ordre d’importance. Commencez par les plus urgentes! Évitez de reporter celles-ci à la fin, car ce type de séances ne porte souvent que sur deux problèmes médicaux, à la fois.

2. Prévoyez d’être à l’heure.

  • Notez l’ensemble de vos rendez-vous, de vos rencontres et de vos examens dans un agenda ou sur un calendrier.

  • Arriver à l’heure vous permettra également de passer le plus de temps possible avec votre professionnel de la santé.

  • Informez-vous d’avance de la route, de l’adresse ainsi que des indications et des coûts de stationnement. Allouez-vous plus de temps si vous éprouvez des problèmes de mobilité.


3. Essayez de relaxer.

  • C’est naturel de vous sentir nerveux ou inquiet lorsque vous vous rendez chez un professionnel de la santé, mais rappelez-vous que celui-ci essaie de vous aider. Tentez de relaxer le plus possible.

  • Lorsque vous arrivez ou que vous vous inscrivez, prenez quelques respirations profondes et rappelez-vous que votre professionnel de la santé fait partie de votre équipe de rétablissement. Par ailleurs, retenez qu'arriver tôt vous permet habituellement de vous asseoir calmement pendant quelques moments, afin de vous centrer.


4. Faites part au professionnel de la santé de tout nouveau symptôme ou changement dans votre état.

  • Les personnes qui ont déjà subi un AVC courent un risque supérieur d’AVC secondaire ou d’autres problèmes de santé. Il importe de mentionner tout symptôme ou changement.

  • Si vous avez été traité à l’urgence ou par un spécialiste, informez-en le médecin immédiatement. Mentionnez tout changement que vous avez remarqué dans votre appétit, votre poids, votre sommeil ou votre niveau d’énergie.

  • Cela lui permettra d’obtenir un portrait de la situation. Plus il possède d’information, plus il lui sera facile de poser un diagnostic. Donnez des exemples comme les problèmes de sommeil, les douleurs à l’épaule ou une vision floue.

  • Un survivant de l’AVC sur quatre en subira un autre dans les cinq ans. Évitez un autre événement en informant votre médecin de ce qui se passe.


5. Posez des questions.

  • N’hésitez pas à poser des questions et à exprimer vos préoccupations. Les clients ou les patients hésitent souvent à s’exprimer de peur de paraître non coopératifs ou de poser des « questions idiotes ». Cela n’aide personne, car vous finissez par être incertain de ce que vous devez faire et pourriez ne pas constater d’amélioration, lors du rendez-vous suivant

  • Il n’y a rien de mal à dire à votre médecin « Attendez, je veux m’assurer de bien saisir ce que vous dites. C’est important et je veux bien comprendre. » Assurez-vous de noter les réponses.

Questions que vous pourriez poser au sujet de votre AVC :


Au sujet du diagnostic

  1. Quelle est la cause de mon AVC?

  2. Quel type d’AVC ai-je subi?

  3. Quelle partie de mon cerveau a-t-elle été atteinte? Quels sont les dommages?

  4. Quels sont les résultats de mes tests? Qu’est-ce qu’ils signifient?

  5. Mes symptômes s’aggraveront-ils?

  6. Vais-je recouvrer la fonction physique que j’ai perdue?

  7. Vais-je recouvrer la fonction cérébrale que j’ai perdue?


Au sujet du traitement

  1. Existe-t-il des médicaments qui peuvent soulager mes symptômes? Quels sont les effets secondaires?

  2. Existe-t-il des médicaments qui peuvent aider à prévenir un autre AVC? Y a-t-il des effets secondaires?

  3. La physiothérapie me permettra-t-elle d’améliorer ma fonction physique?

  4. Existe-t-il une thérapie qui peut m’aider à améliorer ma fonction cérébrale?

  5. Existe-t-il des thérapies alternatives ou complémentaires qui peuvent m’aider à gérer mes symptômes?

  6. Quelle est l’étape suivante en ce qui a trait à mes soins? Serai-je admis à l’hôpital ou vais-je recevoir mon congé?

  7. Lorsque je quitterai l’hôpital, aurai-je un rendez-vous dans une clinique de soins de l’AVC ou avec un spécialiste de l’AVC?


Au sujet de mes habitudes de vie et de ma famille

  1. Qu’est-ce que je pourrai faire dans les mois à venir?

  2. À quoi puis-je m’attendre dans un an?

  3. Quelles sont les habiletés dont je devrai me charger moi-même?

  4. Dois-je apporter des changements dans mon régime ou dans mes activités quotidiennes?

  5. Est-ce que l’exercice m’aidera à me rétablir?

  6. Y a-t-il des emplois ou des activités que je ne peux pas accomplir parce que j’ai subi un AVC?

  7. Est-ce sécuritaire d’avoir des relations sexuelles?

  8. Quels sont les services et les ressources qui peuvent m’aider ainsi que ma famille? Comment puis-je y avoir accès?


6. Pensez à amener un membre de votre famille ou un ami à votre rendez-vous chez le médecin.

  • Il est parfois utile d’amener un membre de votre famille ou un ami proche à votre rendez-vous. Informez ce dernier de vos attentes. Il pourrait vous aider à présenter votre cas, vous rappeler votre liste ou prendre des notes pour vous.

  • Votre partenaire peut vous aider à vous souvenir de ce que le médecin a dit pendant le rendez-vous. Il peut vous aider à poser des questions auxquelles vous n’avez pas songé et, bien sûr, vous offrir un soutien moral.


7. Apportez vos médicaments, vos vitamines, vos remèdes à base de plantes ou votre liste de médicaments.

  • Bien que tous les patients doivent posséder une liste de leurs médicaments qu’ils présenteront à leur médecin, bon nombre d’entre eux l’oublient. Un rendez-vous à venir peut être une bonne occasion de dresser votre liste. Cette démarche vous aide à vous organiser et permet au professionnel de la santé de comprendre ce que vous prenez, si vous êtes suivi par plusieurs spécialistes.

  • Notez le nom des médicaments, le dosage et les moments où vous les prenez. Indiquez les vitamines, les suppléments (comme le calcium) et les médicaments en vente libre (comme les remèdes contre les brûlures d’estomac).

  • Si vos médicaments sont actuellement mis à jour, vous pouvez aussi tout simplement déposer l’ensemble de vos flacons de pilules dans un sac en plastique réutilisable.

  • Apportez vos cartes d’assurance, le nom et le numéro de téléphone des autres médecins ainsi que vos dossiers médicaux, si la personne que vous rencontrez ne les a pas déjà.


8. Préparez vos antécédents familiaux.

  • Apprêtez-vous à répondre à de nombreuses questions sur vos antécédents familiaux. Si certains détails sont très précis ou que vous craignez de les oublier, assurez-vous de les noter.

  • Vos antécédents familiaux constituent un outil très important pour prévoir vos facteurs de risque de nombreuses maladies.


9. Demandez de retirer les distractions.

  • Les milieux de soins de santé peuvent parfois sembler bruyants ou occupés, surtout si vous avez subi un AVC. Cela peut vous empêcher de comprendre ce que le spécialiste vous dit, si vous êtes malentendant, portez des lunettes, lisez sur les lèvres ou avez besoin d’une prothèse auditive.

  • Souvenez-vous d’apporter vos lunettes chez le médecin et, si vous possédez une prothèse auditive, assurez-vous que celle-ci fonctionne bien et de la porter.

  • Avisez les employés si vous avez de la difficulté à entendre ou à voir. Par exemple, vous pouvez dire : « Mon problème d’audition m’empêche de tout comprendre ce que vous dites. Cela m’aide beaucoup lorsque vous parlez lentement et me regardez lorsque vous vous adressez à moi. »

  • Demandez-leur de vous offrir une consultation dans un endroit calme et sans distraction (télé ou magazines, par exemple).


10. Demandez un interprète, au besoin.

  • Si le médecin que vous avez choisi ne parle pas votre langue, téléphonez à son bureau d’avance et demandez d’obtenir les services d’un interprète. Même si certains médecins anglophones connaissent les termes de base en espagnol ou dans d’autres langues, vous pourriez être plus à l’aise s’il s’exprimait dans votre langue, surtout en ce qui a trait à des sujets délicats comme la sexualité ou la dépression.

  • Si vous ne comprenez pas le diagnostic ou les instructions du médecin, faites-le-lui savoir sans faute, ainsi qu’à votre interprète ou au personnel. Ne laissez pas la barrière de la langue vous empêcher de poser des questions ou d’exprimer vos préoccupations.


11. Demandez un sommaire, à la fin de la rencontre.

  • Avant de partir, demandez un sommaire de ce dont vous a parlé.

  • Demandez au médecin de répéter les instructions que vous devez suivre et assurez-vous d’être sur la même longueur d’onde que lui.

  • Enfin, sachez comment communiquer avec le bureau de votre médecin, au cas où vous auriez d’autres questions.

Pour des conseils précis sur les séances de soins de santé virtuelles, visitez le :

https://www.heartandstroke.ca/-/media/1-stroke-best-practices/resources/french-patient-resources/csbp-infographic-virtual-healthcare-checklist-fr.ashx?rev=-1


Sources :

https://www.health.harvard.edu/healthy-aging/top-6-ways-to-get-the-most-out-of-your-doctor-visit

https://www.cdc.gov/stroke/treatments.htm

https://www.nia.nih.gov/health/how-prepare-doctors-appointment

https://health.clevelandclinic.org/5-ways-to-make-the-most-of-your-doctors-appointment/

https://www.vitals.com/education/careguides/stroke/preparing-for-your-follow-up-appointment

https://www.heartandstroke.ca/-/media/1-stroke-best-practices/resources/french-patient-resources/csbp-infographic-virtual-healthcare-checklist-fr.ashx?rev=-1

https://www.coeuretavc.ca/-/media/pdf-files/canada/your-stroke-journey/fr-your-stroke-journey-v20.ashx?la=fr-ca&hash=83132CBAFF510D193805E249EA0D39A410A60690

https://www.coeuretavc.ca/maladies-du-coeur/retablissement-et-soutien/collaborer-avec-votre-medecin?_ga=2.129820111.2142011230.1615740538-306612262.1615237904

0 views0 comments